Le havre et ailleurs vu par Tce76

Exposition de mes meilleurs clichés sur le Havre, la normandie, flore, faune, mais aussi,les iles grecques, la tunisie, l'autriche, l'égypte, le maroc Venise,Londres, le Canada, les USA,bref, invitation au voyage...

04 février 2008

Plans larges 4/4

PICT6684_20

PICT6686_20

PICT6690_20

PICT6698_20

PICT6712_20

PICT6726_20

PICT6745_20

PICT6868_20

PICT6890_20

PICT6944_20

Posté par tce76 à 12:00 - Carnaval de Venise 2008 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Plans larges 3/4

PICT6454_20

PICT6460_20

PICT6494_20

PICT6496_20

PICT6510_20

PICT6521_20

PICT6636_20

PICT6637_20

PICT6640_20

Posté par tce76 à 09:00 - Carnaval de Venise 2008 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Plans larges 2/4

By night,

PICT6205_20

PICT6206_20


PICT6207_20

PICT6226_20

PICT6233_20

PICT6238_20

PICT6241_20

PICT6517_20

PICT6529_20

PICT6542_20

PICT6547_20


PICT6553_20

PICT6566_20


PICT6555_20

PICT6569_20

Posté par tce76 à 06:00 - Carnaval de Venise 2008 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Plans larges 1/4

Historique:

Cette période de l'année constituait une opportunité de défoulement que les institutions elles-mêmes accordaient ; une parenthèse de liberté et de transgression concédée au peuple, à une date bien précise, afin de le détourner d'éventuels conflits sociaux. Une fois par an, le pauvre, déguisé, pouvait se sentir moins pauvre, grâce à cet accessoire magique, le masque, qui atténuait les barrières sociales.
Dans une société corrompue et libertine comme celle des dernières années de la République, le masque constituait une couverture morale nécessaire et irremplaçable. L'adultère régnait en maître, le vice du jeu ruinait des familles entières et obligeait les nobles à demander l?aumône au coin des rues. Le masque protégeait de toutes les hontes...

Ce n'est qu'à la fin des années 1970 que le Carnaval de Venise a revu le jour.
Mais l'esprit n'est plus du tout le même : autrefois on se déguisait pour oublier les réalités, se fondre et se régénérer dans le bain collectif carnavalesque.
Maintenant, il sert surtout à la relance du tourisme, pendant une période creuse de l'année et le masque ne sert plus guère qu'à se mettre en valeur au milieu d'une foule anonyme.

Les « mascareri » sont les artisans qui se consacrent à la fabrication de masques en papier mâché et en cuir. Leur « corporation » jouit d'un statut très ancien, datant de 1436. Ce métier qui avait complètement disparu à une certaine période, a refait surface en 1979.


Réalisés avec Panasonic Lumix TZ3 par Madame.

P1000745_20

P1000830_20

P1000832_20

P1000849_20

P1000919_20

Posté par tce76 à 03:00 - Carnaval de Venise 2008 - Commentaires [4] - Permalien [#]

 

© Tce76 | 2006 - 2013 | Tous droits réservés